mardi 10 janvier 2017

Rendez vous du #10 du mois

En ce 10 Janvier 2017, c'est le premier rendez-vous du #10 du mois. 
L'idée vient d'Egalimère , et voilà le principe. 
1 mois, 1 thème, 1 publication le 10 du mois. 
Pour la publication c'est au choix : dessin, photos, texte.... c'est vous qui choisissez. 
On peut participer à tous les rendez-vous ou seulement à ceux qui nous inspirent. 
L'idée c'est de soumettre sa publication sur le blog d'Egalimère , et si le coeur vous en dit d'aller voir les publications des autres participant(e)s. 

Voilà les thèmes de 2017 

Et voici le logo du rendez-vous 

Pour ce rendez vous de Janvier le thème est assez simple " Bonne et Heureuse Année". Je participe donc avec un petit texte, un peu comme d'habitude. 

" 2017 est arrivée, 2016 s'est finie doucement mais sûrement. Elle a eu son lot d'étapes plus ou moins faciles, plus ou moins douloureuses, de façon personnelle ou publique. On a tous vécu ces événements comme ceux de 2015...J'ai envie de croire que 2017 se passera un peu mieux, j'ai envie de garder cet espoir. Alors je vous souhaite une année 2017 la plus jolie possible, avec son lot de bonheur, de joie, de bisous et autre."

Rendez vous au prochain rendez-vous du #10dumois. 

Isabelle 
 

jeudi 29 décembre 2016

Fin 2016... dernier "Maman mais pas que" un peu en forme de bilan.

Bonsoir, 

Je profite d'un peu de répit dans ma semaine de vacances mouvementées pour écrire quelques mots sur cette fin 2016. 
J'ai loupé des épisodes de "Maman mais pas que" même si j'ai ou faire quelques petites choses pour moi.
J'ai continué à aller à la gymnastique les mardis soirs, c'est mon moment à moi. 
Nous avons fêté nos 8 ans de mariage avec Papalune, en dînant dans un très bon restaurant italien dans Paris. 
J'ai pu faire un saut rapide sur le spot des E-fluent lors de la journée des parents connectés. 
Idée de "Dans la peau d'une fille"/ Dessin original de"Papacube"
 
Côté boulot, cela a été un peu plus "folklorique" car j'ai du assuré une charge plus importante que prévue, mais bon j'ai réussi à m'en sortir et cela ira mieux en début d'année prochaine. 
Toute l'équipe est allée visiter la Fondation Vuitton, puis dîner dans un très très bon restaurant : un bon moment et un régal pour les papilles. 

Cette fin d'année a été un peu rude mais elle va passer. 
2017 sera une nouvelle année. 


 

mardi 6 décembre 2016

Parce que... ( billet écriture)


Parce que parfois la vie nous amène un coup de mou,
parce que parfois on vit des épreuves, 
parce que parfois on semble heureux, mais que ... 
parce que parfois on ne dit pas, on ne dit rien, 
parce que parfois on n'a pas envie de dire, on n'arrive pas à dire, 
parce que parfois la vie nous offre de jolies rencontres, 
parce que parfois des petites choses de la vie 2.0, aident bien dans la vraie vie, 
parce que l'effet papillon ça peut exister à petite échelle, 
parce que la vie continue et qu'il faut continuer à la vivre, 
parce que parfois, avancer est le seul moyen, 
parce qu'après la tempête, la pluie, le vent, il y a toujours un coin de ciel bleu. 

Parce qu'il faut retrouver l'équilibre, 
parce qu'il faut arrêter de danser sur un pied, 
parce qu'il faut retrouver des bases solides, être sur ses deux pieds, 
Parce que retrouver son équilibre c'est aussi être bien dans ses baskets, et dans ses chaussettes. 

Parce que la vie peut nous offrir au détour d'un événement, d'une lecture ou autre de jolies choses, de jolies rencontres. 


Ce texte est un peu brouillon, il est un peu un billet d'humeur, un peu perso, mais pas vraiment, il est une participation un peu éloignée et tardive au rendez vous du #10dumois de Novembre sur les chaussettes. 
Parce que c'est aussi un clin d'oeil à de jolies rencontres et retrouvailles faites il y a peu.
Parce que parfois écrire quelques mots est une bien jolie chose. 


dimanche 13 novembre 2016

Il y a 1 an #Paris #Sesouvenir

Il y a un an : le choc, Paris Saint Denis, une longue soirée devant la télé, à suivre les tweets en live, à vérifier sur Facebook que les gens allaient bien. 
Il y a 1 an je me demandais où étaient telle ou telle ami(e), 
il y a un an je découvrais le nom des "Eagles of Death Metal", 
il y a un an je découvrais la fonction "safety" de facebook...
 Il y a un an nous étions face au terrorisme, face à l'horreur. 

Depuis un an je vois des militaires tous les jours,
depuis un an on fait avec les colis suspects dans les transports en commun un peu plus souvent,
depuis un an je vis avec cette idée que cela pourrait recommencer en essayant de ne pas y penser, 
depuis un an je continue à travailler à Paris, à passer à la Défense, 
depuis un an on contrôle mon sac à l'entrée des magasins, de la mairie .... 
depuis un an je continue à vivre le plus normalement possible, 
depuis un an il y a eu d'autres attentats, d'autres villes touchées, 
depuis un an quand mes collègues vont à Bruxelles, c'est avec une pointe d'angoisse, 
depuis un an la sécurité, la possibilité de contrôler, de sortir au plus vite les gens, est une nouvelle demande de nos clients....
Cette année ma fille en petite section a fait un exercice "anti-intrusion", à la réunion de rentrée scolaire une maman s'est demandée si l'école avait assez de sorties en cas de problèmes.... 

C'était il y a un, le 13 Novembre 2015, à Paris, à Saint Denis...
"Fluctuat nec mergitur"
Nous n'oublions pas, nous n'oublierons pas. 

Ce samedi le Bataclan a rouvert ses portes, la musique a de nouveau résonné entre les murs. 
Vivons ensemble, apprenons les uns des autres, apprenons pour combattre l'ignorance. 
"Entrevivons"
1an #Paris


 
 

mercredi 26 octobre 2016

De la difficulté d'être parents

Ce soir, c'était pas le soir, c'était un de ces soirs où Minilune a été "difficile" (bon je n'aime pas ce mot mais là je n'en ai pas d'autre). 
C'est un de ces soirs où tu as beau demandé à ton enfant de faire un truc, sous toutes les formes possibles, ton gnome lui n'en fait qu'à sa tête: 
"Minilune on va mettre le pyjama?" 
Et bim 15 min pour mettre le pyjama, avec une Minilune qui a juste envie de jouer. 
Elle finit par avoir son pyjama sur le dos, ouf. 
Viens le moment du repas : 
Minilune chante, s'amuse avec ses nouilles, refuse les légumes, s'enfourne tout de même quelques bouchées dans le gosier, avant de recommencer sa chanson, de mettre son pied sur la table.... Je prends le parti de lui dire 
"Minilune c'est l'heure manger, on chantera plus tard", 
"Minilune tu as surement envie de jouer mais là c'est l'heure manger". 
Les Non, les pleurs, les je tourne la tête, je tape des mains sur la table s'enchaînent... 
 Sans parler des deux passages aux toilettes pour rien, je commence à saturer, le ton monte, et surtout le volume sonore. 
Je pète un câble, j'en ai marre, je suis fatiguée, j'aimerais juste qu'elle mange encore un peu, et qu'ensuite on passe au brossage de dents, au pipi puis au lit. 
Je comprends qu'elle est elle aussi fatiguée, qu'on ne la voit pas beaucoup avec nos boulots, mais là nos fatigues prennent le dessus. 
Le coucher s'éternise : deux envies de faire pipi, des rappels pour des câlins... 
Elle finit par être calme et s'endormir. 

Je sais que crier n'est pas la bonne solution mais franchement certains soirs on a envie que de ça, l'énervement, la fatigue, l'agacement prennent le dessus. 
 On voit un peu partout fleurir des articles, des livres, des émissions sur l'éducation positive et/ou bienveillante. 
J'aimerais réussir à être dans cette optique, bienveillante tout le temps, mais quand vous dites à votre gnome 15 fois la même chose, de pleins de façons différentes et que ça ne marche pas, que vous comprenez bien que lui a envie de jouer, de courir partout ou juste de se caler quelque part pour se poser, mais que bon là c'est l'heure de manger, mettre le pyjama ou autre... Et bien ça donne juste envie de hurler. 

Ce soir j'ai crié, j'ai hurlé même, car je n'en pouvais plus, depuis quelques temps Minilune est moins "obéissante", je sens bien que c'est plus compliqué. 

Je m'intéresse à l'éducation positive / bienveillante, j'essaie d'appliquer certains principes, sauf que je suis la seule à la maison. 
Papalune n'est pas contre, mais...il a besoin de voir que ça fonctionne, j'essaie de prendre le temps de lire des livres, des articles de me documenter, puis de mettre en oeuvre.... Mais ça ne marche pas tout le temps. 
Alors oui l'éducation positive c'est bien, c'est beau, ça semble top, mais vous voulez que je vous dise, des fois on fait juste comme on peut, on craque, on crie,  et parfois ça nous fait chier. 
Alors oui être parents c'est pas facile tous les jours, et à tout ceux qui jugent le comportement ou l'attitude des autres.... et bien je dis m**** on fait comme on peut. 

Et vous comment faites vous? 
L'éducation bienveillante/ positive... ça vous parle? 

vendredi 21 octobre 2016

A la découverte du Jardin des Tuileries : Idée sortie pour les vacances #Paris

Les vacances scolaires ont débuté, et le week end approche à grand pas. 
Pour ceux qui sont sur Paris, je vous propose de partir à la découverte en photos du Jardin des Tuileries. 
En ce moment je bosse dessus pour mon travail, et j'ai donc eu la possibilité de l'arpenter pour en découvrir toute l'étendue. 
C'est un jardin qui bien que touristique, offre un lieu de détente dans Paris à deux pas du Louvre, d'Orsay et des Champs Elysées. 

Un conseil : sortez de l'axe qui va de la Concorde au Carrousel du Louvre, c'est de suite beaucoup plus calme. 

Tout un tas d'oeuvre sont exposées dans le jardin, dont 4 qui font partie d'un parcours "prière de toucher" : oui oui ces sculptures là on peut les toucher, et même grimper sur certaines. 

Une partie de la sculpture "Welcoming Hand" de Louise Bourgeois près du Jeu de Paume. 

Il y a aussi pleins de sculptures à voir, plus ou moins contemporaines. 
Sculpture de Giuseppe Penone

Pour revenir aux enfants, le Jardin des Tuileries regorgent aussi d'activités pour eux : 
- un espace trampoline, 
- un manège, 
- une aire de jeux bien pensée, 
- un bassin où l'on peut faire circuler des bateaux. 

L'aire de jeux pour petits et grands, avec un sol top, et une partie avec un toit pour se protéger et jouer même s'il pleut. 

Le manège



Dans le jardin il y a également des petits restaurants et de kiosque pour se restaurer, boire un truc chaud , ou froid.

Je vous mets encore quelques photos du jardin, dans lequel il ne faut pas hésiter à déambuler, et à quitter cette "autoroute" à touristes.


 


Il y a aussi le musée du Jeu de Paume (j'avoue ne pas savoir ce qu'il y a comme exposition en ce moment), et le  musée de l'Orangerie où sont exposés notamment "Les Nymphéas" de Claude Monet. 

J'espère que cela vous donnera envie de découvrir ce joli jardin. 
Il y a parfois des animations, mais je n'en connais pas l'agenda. 
La période d'avant Noël arrive, le marché de Noël des Champs Elysées ne sera pas loin et le Jardin des Tuileries peut être un joli point final pour une ballade. 

lundi 17 octobre 2016

Maman mais pas que saison 3 épisode 10

Je suis en retard pour cet épisode mais j'avais envie de le rédiger.
En cette saison 3, c'est mon épisode10.
Sur une idée de "Dans la peau d'une fille" / Dessin original de "Papacube"
Ce mois d'Octobre a été plus compliqué que prévu. On a doucement pris nos marques avec l'école, les activités sportives et autre, mais la fatigue a aussi fait son apparition. 
Difficile donc de trouver du temps pour soi. 
J'ai tout de même pu : 
- me rendre à un festival de blogueurs culinaires et déguster des insectes (des vers de farine en l'occurence), 
- être régulière à mon activité sportive, 
- prendre un bain, 
- aller au restaurant avec ma soeur et ses ami(e)s pour son anniversaire. 

N'hésitez pas à aller voir chez "Dans la peau d'une fille" les épsodes précédents, les participantes ...  

jeudi 13 octobre 2016

Minilune, sa maîtresse, et nous

Cela fait maintenant environs 6 semaines que Minilune a fait son entrée à l'école maternelle. 
Depuis il y a eu la fameuse réunion avec la maîtresse, et nous avons commencé à prendre nos habitudes : accueil du matin, cantine, goûter puis accueil du soir, et le mercredi centre de loisirs. 
Je dépose donc Minilune le matin à 8h00 et je la récupère le soir vers 18h15. 
Longues journées, pour elle, et pour nous un peu la course parfois, mais bon on a trouvé un rythme qui fonctionne à peu près. 

Pour ce qui est de l'école, il y a un 1er constat : ma fille n'aime pas l'accueil du matin, ces 30 min. un peu bizarres ou elle se retrouve avec tout plein d'enfants, pas forcément de sa classe, et avec des atsem qui changent chaque semaine (elles se relaient), ça n'est pas son truc. 
Le petit rituel du coucou par la fenêtre, tous les matins a permis en douceur d'arrêter les pleurs. 

Mais le centre de cet article, ce dont je voulais parler c'est de la classe en elle même, et de la maîtresse. 

Lors de la rentrée, j'ai été assez étonné de ne pas voir dans la classe un coin regroupement avec des bancs (ce que je connaissais des classes plus traditionnelles), ni un coin "dînette". 
Je me suis étonnée mais ça s'est arrêté là. 
Le temps de la réunion avec la maîtresse est arrivé, après les explications de la directrice sur les conséquences de vigipirate, les exercices incendie, intrusion et confinement, la maîtresse a pris le temps de nous expliquer comment elle avait axé sa pédagogie. 

Et là..... truc trop bien, de fou, elle a décidé à partir de cette année de se baser sur la pédagogie de Céline Alvarez !!! J'ai découvert son travail il y a environ 6 mois et je trouva ça top. 

Mais qui est Céline Alvarez : c'est une chercheuse qui a aussi enseigné et que l'on voit beaucoup en ce moment dans les médias ( notamment une émission sur France inter il y a peu).
 En s'inspirant de la pédagogie de Maria Montessori (mais pas que) et les avancées des neurosciences, elle développe une pédagogie axée sur l'autonomie des enfants, et sur leur rythme d'apprentissage.
Son site est par si vous voulez vous renseigner.  

En pratique dans la classe de Minilune :
- il n'y a pas de dînette ou de poupons, on cuisine pour de vrai, des compotes en ce moment , à priori des soupes pour la suite, (et non y a pas de vrais bébés pour jouer à la poupée), 
- les enfants nettoient avec des vraies éponges, balais .... 
- il n'y a pas de jeux "d'imitation", les jeux et/ou apprentissage ont un objectif concret : faire de la compote puis la manger par exemple, 
- les activités sont à portée de main des enfants et ils les choisissent. 

Il n'y a surement pas que ça mais ce sont les principaux éléments que j'ai retenu. 

Sinon la maîtresse a décidé de travailler sur le végétal cette année, les enfants observent, et font pousser des plantes en pot dans la classe, ils vont cuisiner / manger des fruits (pour certains du jardin de leur maîtresse) et des légumes,vont aller au marché, dans une bergerie... 

C'est un projet sympa je trouve car ça permet aux enfants 
- de faire des sciences (observations de la nature, de la croissance des plantes ...), 
- de goûter à des fruits, légumes, épices, aromates, 
- de cuisiner ces aliments, 
- et tout pleins d'autre choses qui par ce projet concret permettent aux enfants d'avoir envie d'apprendre. 

Les vacances de la Toussaint approche, Minilune commence un peu à fatiguer, mais elle apprécie de plus en plus l'école, l'accueil du matin est moins difficile qu'au départ. On a mis des rituels en place : aller voir les poules sur le chemin de l'école (des gens en ont dans leur jardin), on fait une croix devant le prénom, indique si Minilune va à l'accueil/cantine, on va à l'accueil puis quand je m'en vais, un coucou par la fenêtre et on entame chacune sa journée. 

Voilà pour les débuts de la scolarité de Minilune.